Des applications mobiles liées aux jeux d’argent supprimées par Apple

avril 29, 2019

Les applications mobiles, même dans le secteur des jeux en ligne connaissent un succès fou depuis que les casinos sur le Web ont fait leur apparition. En effet, cela était prévisible étant donné que la plupart des plateformes offrent un accès direct à ces applications pour éviter tout téléchargement à partir de son téléphone mobile.

Mais, récemment, les utilisateurs iOS se sont confrontés à une mauvaise surprise de la part du groupe Apple. En effet, ce dernier a dans son collimateur toutes les applications mobiles renfermant du contenu de jeu qui sont facilement accessibles depuis l’App Store. La politique d’Apple n’autorise aucunement les applications de jeux provenant de développeurs individuels mais ces derniers jours, ce sont d’autres applications qui ont été malencontreusement victimes de cette nouvelle législation. Ce constat a ainsi fait l’objet de plusieurs débats sur le réseau Twitter dont les internautes n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement.

Cette décision d’Apple a donc créé beaucoup de rebondissement, d’autant plus que certaines applications qui ont été subitement supprimées ne faisaient en aucun cas référence aux jeux d’argent. Certaines d’entre elles offraient simplement un accès à certains sites de jeux d’argent sans pour autant proposer du contenu réel de jeux.

Cette intention de sévir sur les applications qui opèrent dans l’espace du jeu a pour but de réduire les activités frauduleuses et le blanchiment d’argent qui ont elieu via la fréquentation de ces types de plateformes mobiles.

Mais malheureusement, la société n’a pas correctement cerné les « bonnes » applications liées au jeu. Par les victimes de cette mesure, figurent entre autres des applications relatant des actualités locales, des captures d’écran Xbox et des GIF.

La plateforme Apple permet aux développeurs de déposer leurs applications à la disposition des utilisateurs du système iOS. Ainsi, n’importe qui peut développer son application et la mettre à disposition sur l’App Store. En revanche, les conditions d’utilisation sont conçues de telle sorte que les activités illégales présentes sur des applications soient réprimées.

Selon cette mesure décidée par le groupe Apple, l’âge au niveau des jeux de hasard ne serait pas pris en compte. C’est principalement le blanchiment d’argent et la fraude intervenant via l’utilisation de ces applications qui incite la société à devoir sévir sur l’App Store.

Utilisées comme des sources de revenus, la restriction de certaines des applications a donc suscité la colère de nombreux propriétaires développeurs. Alors que d’autres, simplement se disent agacés de ne plus pouvoir accéder à leurs applications préférées.

Comment le groupe Apple, leader sur le marché du téléphone mobile, va-t-il pouvoir distinguer le vrai du faux dans cette histoire ? Affaire à suivre…